Ils sont rentrés dans le dur ! La première des cinq étapes de l’Afriquia Merzouga Rally s’est disputée ce lundi. Au programme : 206,71 km avec des passages roulants et plusieurs secteurs de dunes particulièrement délicats. Une journée idéale pour les nombreux amateurs désireux d’en découdre avec un vrai parcours de rallye-raid, similaire à ce que les spécialistes de la discipline ont l’habitude de faire. Les « top pilotes », eux aussi, n’ont pas bouder leur plaisir, à l’instar de l’Espagnol Joan Barreda Bort, vainqueur de cette première étape devant la Yamaha de Franco Caimi et une autre Honda, celle de Ricky Brabec.

– 206,71 km était au programme ce lundi pour la première étape – Chez les motos, Juan Barreda Bort (Honda) s’est imposé

A retenir :

Merzouga, 16 avril 2018

ee – FrancoCaimi(Yamaha)s’estintercaléàla2 place,devantlaHondadeRickyBrabec(3)

– En Side by Side, Stefano Pelloni (Yamaha) s’est imposé tout comme le Français Axel Dutrie (Yamaha) en quad – Demain, la 2e étape s’annonce tout aussi intense avec 175,30 km à parcourir

Un décor de rêve aux portes du désert. Les abords de l’hôtel Tombouctou, où se situe le bivouac de cette 9e édition de l’Afriquia Merzouga Rally, sont entourés par d’imposantes dunes brûlées par le soleil et façonnées par le vent. « Ca donne envie de s’y amuser » lâche un quadiste au petit matin avant de gagner la piste. Les 124 compétiteurs se sont élancés ce lundi matin pour deux boucles, soit 206,71 km avec une variété de terrains entre des pistes très roulantes et de nombreux secteurs de dunes. Objectif : tester les capacités de navigation des pilotes. Et pour ajouter du piment à cette étape, les motos et les Side by Side se sont élancés ensemble pendant le premier kilomètre.

En début d’étape, les pistes très roulantes se sont aussi avérées très piégeuses et plusieurs pilotes ont rencontré des ennuis mécaniques. Un peu plus loin, au km 50, la zone était délicate en matière de navigation et beaucoup de compétiteurs ont dû « jardiner » pour valider leurs points de passage (les way points). Les favoris, eux, n’ont pas chômé. Au lendemain de la victoire de Kevin Benavides lors du prologue de 5 km, c’est un autre pilote Honda, Joan Barreda Bort, qui s’est imposé. La marque japonaise place trois de ses motos au cinq premières places grâce à Ricky Brabec (3e) et Kevin Benavides (5e). Franco Caimi (Yamaha, 2e) et Pablo Quintanilla (Husqvarna, 4e) complètent le Top 5.

LE CLASSEMENT (provisoire) :

MOTO

  1. 1-  Joan Barreda Bort (Honda) en 3 h 15’58’’
  2. 2-  Franco Caimi (Yamaha) à 8’’03
  3. 3-  Ricky Brabec (Honda) à 11’’25
  4. 4-  Pablo Quintalilla (Husqvarna) à 12’’17
  5. 5-  Kevin Benavides (Honda) à 13’’46

SIDE BY SIDE

1- Stefano Pelloni (Yamaha) en 4h18’03 2- Bruno Varela (Can-Am) à 2’’57
3- Ruben Faria (Can-Am) à 2’’57

QUAD

1- Axel Dutrie (Yamaha) en 4 h 54’34’’ 2- Anaam Ali (Can-Am) à 6’’53

ILS ONT DIT

Joan Barreda Bort (Honda, 1er) : « Je ne peux que me réjouir du résultat. C’est vraiment bien de débuter le rallye comme ça. Après, j’ai été opéré des os du poignet fin février et cela me fait encore un peu mal, surtout en fin de spéciale. Le feeling n’est donc pas aussi bon que les qualités de la moto. J’espère que ça va s’améliorer. »

Ricky Brabec (Honda, 3e) : « C’était vraiment une étape super sympa. Il y a des passages un peu difficiles en navigation avec parfois quatre notes pour un seul kilomètre. Mais il s’agit d’un très bon entraînement avec une belle variété de paysage entre les dunes, le fesh-fesh et des pistes plus roulantes. Ici, le terrain est idéal pour prendre de la confiance sur la moto, réaliser des ajustements et aborder chaque étape avec sérieux. La suite s’annonce plus corsée, il va falloir bien récupérer ! »

Pablo Quintanilla (Husqvarna, 4e) : « Cette première étape n’était vraiment pas évidente à négocier avec des parties sinueuses et délicates. J’ai eu besoin de plusieurs kilomètres, au début de l’étape, pour me faire au rythme et m’adapter à la navigation. J’ai un très bon feeling avec la moto et j’espère que ça va continuer toute la semaine. »

Toby Price (KTM, 7e) : « J’ai eu un souci au km 68 en matière de navigation et j’ai perdu un peu de temps (il pointe à 15’23 du vainqueur). Mais il reste encore beaucoup de kilomètres à faire d’ici la fin du rallye. Je veux tout faire pour continuer à prendre du plaisir sur ma moto, ne pas me faire surprendre par le road book Ici, c’est vraiment de bonnes conditions pour faire du rallye. Vivement la suite ! »

AU PROGRAMME DEMAIN. Dompter les dunes !

Comme ce lundi, la 2e étape est composée de deux boucles, l’une vers le sud, l’autre vers le nord pour un total de 175,30 km. Les deux contiendront des pistes roulantes et se termineront dans les dunes de l’erg. L’étape s’annonce technique, notamment en matière de navigation. À noter que les départs, arrivées et neutralisation auront tous lieu à l’hôtel Tombouctou où sont basées les équipes d’assistance.

Plus d’informations sur le site du rallye www.merzougarally.com