A retenir:

  • Au départ du Dakar à Lima, 46 pilotes de motos et quads avaient participé à l’édition 2017
    du Merzouga Rally. Ils étaient encore 26 à l’arrivée du rallye à Cordoba.
  • En tête de course, les nouveaux venus étaient particulièrement en vue : Oriol Mena a
    dominé le classement des rookies à moto, tandis que Nicolas Cavigliasso débute sur le Dakar par une deuxième place dans la catégorie quads.

Pour beaucoup de pilotes, le Merzouga Rally se présente comme une opportunité de découvrir la navigation, les dunes, l’endurance… tout ce qui définit et distingue le rallye raid parmi toutes les autres disciplines des sports mécaniques. Et parmi eux, certains convertissent cette expérience en s’attaquant au défi du Dakar. Plus ou moins expérimentés, avec de la réussite ou pourchassés par la poisse, les inspirés du Maroc ont connu des fortunes diverses sur la 40e édition du Dakar. A commencer par le vainqueur du Merzouga, Xavier de Soultrait, qui a été l’un des animateurs les plus en vue sur la séquence péruvienne, avant d’abandonner sur chute en Bolivie. Reste que le Top 10 du classement général est notamment composé de trois pilotes ayant brillé au Merzouga: Gerard Farres (2e > 5e), Oriol Mena qui termine comme meilleur rookie 2018 (12e > 7e) et Daniel Oliveras (13e > 9e). Le vainqueur du Dakar Challenge, le Polonais Maciej Giemza, a quant à lui atteint son objectif en rejoignant Cordoba à la 24e place. Juste devant lui, l’Italien Maurizio Gerini fait partie des amateurs ayant connu le succès dès leur première tentative sur le Dakar : 22e et vainqueur de la catégorie marathon.

Chez les quads, le rapport est encore plus favorable, bien que personne n’ait été en mesure de contester la suprématie d’Ignacio Casale, leader du premier au dernier jour du Dakar. Mais ses deux poursuivants au général ont bel et bien retenu les leçons de leur périple dans le Sahara. Nicolas Cavigliasso, vainqueur au printemps, s’est imposé sur deux étapes en Bolivie puis en Argentine, bouclant son premier Dakar en 2e position. Et Jeremias Gonzalez Ferioli, qui avait abandonné à la veille de l’arrivée sur le Merzouga, a cette fois-ci tenu la distance pour terminer en 3e position, avec lui aussi deux étapes dans sa besace. Un peu plus loin, mais tout aussi valeureuse, l’unique femme présente dans le classement des quads sur le Dakar, la Tchèque Olga Rouckova, avait aussi débuté sa saison sur le Merzouga.

SHARE
Previous articleFranco CAIMI
Next articleOlga ROUCKOVA