La course a été interrompue au CP2 pour les motos et les quads en raison d’une tempête de sable, tandis que la spéciale s’est poursuivie pour les SidebySide

À retenir

  • Le nouveau pilote officiel Yahama Franco Caimi remporte sa première étape et prend la troisième place du général
  • Simon Vitse remporte l’étape d’aujourd’hui, devant Aleksandr Maksimov et Nicolas Cagliasso.
  • La course a dû être interrompue au kilomètre 183 pour les motos et les quads en raison d’une tempête de sable, mais

    la spéciale s’est poursuivie pour les SidebySide

  • Étape marathon : les 15 premières motos, les 5 premiers quads et les 10 premiers SxS se sont rendus au parc fermé.

    Aucun concurrent n’a le droit d’appeler son équipe d’assistance.

    Étape 4 Erfoud – Étape marathon Liaison 83 km – SS 191 km – Liaison 0

    Du sable, du sable et encore du sable. Lors de cette quatrième étape, les pilotes devaient traverser les dunes spectaculaires d’Erg Rissani, qui n’avaient plus été empruntées depuis l’édition 2014. Étant donné la prévision d’une tempête de sable attendue aux alentours de midi, les pilotes ont pris le départ au kilomètre 84. La course moto et quad a ensuite été interrompue au CP2 (kilomètre 183) en raison de la tempête de sable qui a éclaté à 12 h 00. À ce moment, plus de 40 concurrents avaient complété l’étape. Les pilotes de quad et de moto restants ont dû rejoindre le bivouac en liaison. Par contre, la course n’a pas été interrompue pour les SidebySide, qui ont dû terminer l’étape.

    Le nouveau pilote officiel Yamaha Franco Caimi a remporté sa première étape en bleu, avec 1’57 d’avance sur son coéquipier, de Soultrait, et 3’23 sur Gerard Farrés (Himoinsa). Pedrero (Sherco), toujours blessé à la suite d’un accident à l’entrainement lors de sa préparation de l’Afriquia Merzouga Rally, et Rodrigues (Hero) complètent le top 5 provisoire. De Soultrait garde les commandes du classement général avec 6’07 d’avance sur Gerard Farrés et 18’11 sur Caimi.

    Dans la catégorie quad, Simon Vitse remporte l’étape d’aujourd’hui, devant Aleksandr Maksimov et Nicolas Cagliasso. Il reste donc logiquement en tête du classement général provisoire.
    Lors de cette première journée de l’étape marathon, après avoir atteint le bivouac au milieu du désert, les 15 premières motos, les 5 premiers quads et les 10 premiers SxS se sont rendus au parc fermé, tandis que les autres concurrents peuvent travailler sur leurs véhicules, mais sans l’aide de leurs équipes d’assistance.

    Après trois étapes, Antonio Maio est en tête du classement du Dakar Challenge de la catégorie moto, devant Oriol Mena (2e à +19’03) et Maciej Giemza (3e à +19’33). Avec plus d’une heure de retard, Maurizio Gerini (4e à +62’09) et Maikel Smits (5e à +65’50) complètent le top 5. Dans la catégorie SxS, le duo Medero-Martin (Delfi Sport) garde les commandes du classement général de la catégorie SxS, suivi par les équipages Gounon – Michel (2e à +14’32), Lascorz – Brugue (3e à +55’30), Culus – Cadet (4e) et Vialle – Roissac (5e).

    Le conseil du coach

    Marc Coma : « L’intelligence, l’endurance et la stratégie sont les clés du succès pour cette étape compliquée. Nous entrons dans la deuxième partie du rallye. Les concurrents sont fatigués et risquent de se déconcentrer et de commettre plus d’erreurs. Je leur conseille donc de redoubler de prudence ! »

    Étonnant : Le travail des coachs sur l’Afriquia Merzouga Rally

    Depuis cette année, Giovanni Sala et Jean Brucy sont présents sur le rallye pour soutenir les nouveaux venus qui souhaitent acquérir de l’expérience dans la discipline. Lors de la première journée, ils ont analysé la façon dont les pilotes traversaient les dunes afin d’évaluer le niveau de compétence des concurrents. Par la suite, Sala et Brucy se sont tenus sur la ligne de départ et ont donné des conseils aux pilotes sur la façon d’économiser de l’énergie. Au cours des étapes, ils étaient présents au niveau des passages de dunes difficiles pour montrer aux pilotes les meilleures trajectoires, la position à adopter sur la moto ou pour les obliger à se reposer lorsqu’ils étaient épuisés. « Au bivouac, la plupart des questions portent sur la modification du road-book et le paramétrage des trajets », explique Jean Brucy. « Sur les étapes, il s’agit de travailler sur les techniques de pilotage. » « Mon conseil ? Ralentir et se concentrer sur le road-book plutôt que de mettre les gaz et de suivre les traces » déclare Gio’ Sala.

    Citation du jour

    Maikel Smits (NL Bas Dakar Team, #78) : « Il s’agit de mon troisième rallye, mais c’est la première fois que je roule dans les dunes, que j’utilise le CAP et que je participe à un rallye à moto. J’ai plus appris lors de ces quatre jours de course qu’au cours des quatre années passées. »

Erfoud, le 10 mai 2017

En route pour le Dakar

Le Portugais de 30 ans Antonio Maio (#20), double champion de Baja, participe à son premier rallye avec road-book. « Je suis ici pour apprendre et pour m’amuser. Je m’en sors plutôt bien et mon objectif est de terminer le rallye sans commettre de grosse erreur. Marc Coma et Cyril Despres ont toujours été mes modèles et pour moi, le fait de pouvoir profiter des conseils de Marc Coma tout en participant à un rallye est véritablement un rêve qui se réalise. »

Statistiques du jour

  • 83 pilotes participent au Dakar Challenge
  • 48 concurrents ont déjà participé au moins une fois au Dakar
  • 43 pilotes ont déjà terminé l’Afriquia Merzouga Rally au moins une fois.